Le présent guide est le résultat de deux années de partenariat entre l’USIP et le ministère américain des affaires étrangères. Pendant ces deux années, l’USIP a conçu, développé et piloté un cours de base sur l’état de droit pour l’Institut International pour la Justice et l’Etat de Droit. Les quatre cours pilotes ont été dispensé entre novembre 2014 et juillet 2015 à des personnels des services juridique, pénal, de la police, judiciaire et de la société civile de classe intermédiaire et de rangs supérieurs. Les cours étaient essentiellement centrés sur les pays en voie de transition ; toutefois, les messages centraux dans ce guide sont applicables à tous les contextes, et les exemples concrets apportés proviennent des leçons tirées des six continents.

A partir des résultats d’une évaluation de grande ampleur sur les besoins, de la contribution d’un groupe consultatif d’experts régionaux, et un retour de la part des participants aux cours pilotes, l’auteur a revu le contenu et la structure du guide pour produire la présente version.

Ce guide s’adresse principalement aux acteurs du secteur de la justice de classe intermédiaire et de rangs supérieurs. Parmi eux des cadres du gouvernement (comme les législateurs, les procureurs, juges, officiers de police et personnels pénitentiaires) et des représentants non gouvernementaux (parmi lesquels des avocats, des représentants des institutions nationales des droits de l’homme et d’autres organes de surveillance, et des membres d’organisations de la société civile).

Ce guide présume que le lecteur a quelques connaissances et une certaine expérience au sein du système judiciaire dans son pays. Les personnes qui occupent, ou vont occuper à l’avenir, un poste d’autorité au sein du système judiciaire, et qui de ce fait, sont bien placées pour à la fois promouvoir et mettre en œuvre des changements positifs, bénéficieront de ce guide qui leur sera plus particulièrement utile.

Cependant, le contenu est également adéquat pour les professionnels de la justice, en début de carrière, et les professionnels du service de sécurité, et à tous ceux qui cherchent à comprendre le concept de l’état de droit et comment les cadres gouvernementaux et membres de la société peuvent contribuer à l’amélioration de l’état de droit dans leurs sociétés.

Related Publications

Amid Rising Sahel Violence, Burkina Faso Builds a Response

Amid Rising Sahel Violence, Burkina Faso Builds a Response

Thursday, May 16, 2019

By: James Rupert

A perfect storm of violence is breaking upon Africa’s Sahel. Since late 2018, communal conflicts—many over access to food, water or productive land—have produced thousands of deadly attacks. Across the region, nearly 4,800 people died in conflicts from November to March, according to the violence-monitoring group ACLED. The greatest surge in bloodshed is in Burkina Faso, where communal militias or religious extremists killed 500 people over five months. But amid the dire headlines, governments and civic groups in Burkina Faso and other Sahel countries cite progress in stabilizing communities with a basic step that simply has seldom been undertaken: broad, local dialogues among community groups, police forces and officials. Community leaders and government officials say they are now expanding those dialogues to improve national security policies to help counter the tide of violence.

Fragility & Resilience; Justice, Security & Rule of Law

Nigeria’s Worst Violence Is Not Boko Haram

Nigeria’s Worst Violence Is Not Boko Haram

Wednesday, November 7, 2018

By: Ena Dion; Isioma Kemakolam

As Nigeria works to stabilize from years of warfare in its north, the deadliest threat is not the Boko Haram extremist movement, but escalating battles between farming and herding communities over scarce land and water. Bloodshed has increased since January, as armed groups have attacked and...

Justice, Security & Rule of Law

View All Publications